empi et riaume

Suivez-nous !

Facebook

Programme
du festival 2017


festival folklorique

Danse, musique, chants


Le chœur polyphonique

Il rassemble des amateurs éclairés autour de chants anciens, cocasses, graves, légers ou contemplatifs :
La « Complainte de Mandrin », « La Marion », «Â Véky Lou Djoli me de Maï » en patois occitan ou « Anirai Véire ma Mia » thème central de la célèbre Symphonie Cévenole de Vincent D'Indy sont autant de refrains entonnés sur les arrangements d'un chef de choeur avisé et chevronné.
Il se produit fréquemment en concerts, arborant dignement les riches et variés costumes traditionnels des localités dauphinoises.

 

Le groupe des enfants de 6 à 14 ans

Ils se retrouvent tous les mercredis, répartis dans deux niveaux (débutants et aguerris) pour s'exercer à la danse, au chant et aux rudiments de l'interprétation scénique. Tous les ans, « Lou Menas » s'impliquent dans un échange de danse avec un groupe d'enfants d'une autre région française.
Ces joyeux petits lutins proposent des spectacles basés sur un répertoire de danses populaires et orientés sur le monde ludique des enfants.

Le groupe adulte

A partir de 14 ans, il répète le samedi, les fondamentaux et les suites chorégraphiques mises en place à partir d'un répertoire de danses traditionnelles régionales typées, spectaculaires et très souvent drôles.
L'implication régulière des danseurs dans un véritable travail sur les pas, la gestuelle et la gestion de l'espace par exemple, renforce la qualité de l'ensemble et contribue ainsi à la maintenance du patrimoine immatériel dauphinois et vivarois.
La qualité de l'ensemble les conduit à fréquenter des scènes régionales, nationales et mondiales.
La qualité de l’ensemble les conduit à fréquenter des scènes régionales, nationales et mondiales.

L’orchestre

Il est composé de musiciens pour une partie issus du Conservatoire et complété par ceux formés aux pratiques d'instruments traditionnels.  Le violon y trouve une place privilégiée dans le Dauphiné tout comme l'accordéon diatonique, la flûte, la clarinette ou les percussions. La vielle et la cornemuse s'y rajoutent aux grés des possibilités.
Un travail d'arrangement auquel la voix doit trouver aussi sa place qui est nécessaire pour s'adapter parfaitement aux créations de suites chorégraphiques.
Il accompagne les danseurs dans tous leurs spectacles.